Voici la fabuleuse histoire de Maya une akita inu qui a attendu sa jeune maîtresse devant son hôpital, à Elda ( Alicante ) en Espagne.
Une belle histoire comme on aime. Un remake vivant de Hachiko, ce célèbre akita connu pour sa fidélité sans faille à son maître, véritable symbole au Japon.
Il y a quelques jours, Sandra, 22 ans, rentre aux urgences de l’hôpital ‘Général Universitaire’ pour se faire opérer de l’appendicite.
Pendant tout ce temps, les infirmiers se sont tous occupés de sa chienne, pris de sympathie pour la belle Maya qui  réellement compris que sa maîtresse était ‘en attente de sortie’ !
Place aux photos – elles parlent d’elles mêmes

akita-inu-maya-attend-maitresse-hopital

Parfaite complicité entre Maya la belle akita inu rousse et sa jeune maîtresseakita-inu-fidele-espagne-hopital akita-inu-waits-hospital-like-hachiko

Le milieu hospitalier, amusé par la patience de l’akita Maya attendant sa maîtresse à l’entrée, de patte fermeakita-inu-a-attendu-sa-maitresse-operation-hopital

Expliquant aux visiteurs ce que cette louve fait iciakita-inu-maya-hopital

« Allez ça suffit les péripéties, c’est le moment de rentrer à la maison maintenant, Maya ! »akita-inu-maya-attend-maitresse-hopital-hachiko

L’histoire de cet akita fidèle à toute épreuve est devenu en l’espace d’une semaine un véritable symbole d’amour en Espagne et le récit est en train de faire le tour du monde ! on ne peut que penser à Hachiko  ( Hatchi, Hachi ) en voyant cela !

maya-akita-inu-tv

« Oui ma beauté, on va te donner de quoi boire et te nourrir ! »

maya-akita-inu-attend-hopital-fidele

panneau-point-d-exclamation
A L’ATTENTION DES DEBUTANTS EN CHIENS JAPONAIS – A SAVOIR !
La race akita connaît parfois de réels soucis génétique, il y a bien sûr des éleveurs consciencieux qui font un super travail, mais cette race possède en elle le gène de l’agressivité et il faut tout faire pour que ce gène ne s’active pas ou « s’eteigne »- révélé il y a quelques années par des chercheurs japonais –
il faut donc impérativement trouver un éleveur qui travaille dans le sens de l’amélioration de la race, gardien oui mais pas imprévisible ! Il faut trouver un éleveur qui ne se vante surtout pas de l’agressivité de ses chiens !
Si par exemple vous arrivez à l’élevage et que les parents veulent vous bouffer litteralement – devant les yeux de leurs chiots – ça leur montre un très mauvais exemple et le départ dans la vie des chiots commence alors très, très mal !

Ceci dit, avec beaucoup de patience, sociabilisation bien sûr et amour, ET bonne base génétique ça aide, on peut en faire des chiens exemplaires, je connais plusieurs akitas adultes et très âgés qui ont toujours été gentils avec les autres chiens, mâles et femelles confondus, mais ce n’est clairement pas une race facile à mettre entre toutes les mains et la stérilisation jeune est vivement recommandée pour leur baisser leur taux d’hormones qui les pousserait encore + à devenir caractériels par la suite //

EDIT : un des articles japonais sur l’étude du comportement des akitas et ce fameux gène, il y en a plein d’autres des plus complets bien sûr mais comme ce petit paragraphe pourrait choquer les personnes qui ne seraient pas encore au courant des études en épigénétique, voici un extrait que vous pouvez faire traduire avec un traducteur en ligne : akitas gènes

EDIT 2 : SVP relisez ce petit paragraphe de mise en garde si vous imaginez que c’est mal, c’est que vous l’avez survolé / vous l’avez mal lu, merci de ne pas déformer mes propos

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager ! Merci ✨