Il y a quelques années, j’avais déjà averti les gens des nombreuses fraudes qu’il y a sur les sites de petites annonces.
Mais il faut que je complète ce précédent article par davantage de précisions et astuces pour reconnaître les arnaques, parce que l’Etat s’en fout, les sites de petites annonces s’en tapent, la police ne peut quasi rien faire, bref, 300000 euros de recettes estimées chaque mois avec ce genre d’arnaque et personne ne dénonce le trafic car considéré comme  ‘pas d’importance majeure’. Ils ont oublié les gens qui se saignent littéralement pour avoir le chiot de leurs rêves.

arnaque-chiot-shiba comment-eviter-arnaques-leboncoin
chiot shiba inu blanc / crème
chiot-shiba-blanc

Chiots shiba inu ou akita inu proposés à un très très faible tarif, enfin faible, suffisamment élevé pour que certains mordent à l’hameçon ( entre 300 et 800 euros généralement, totalement illusoire pour ces races de chien japonais ). Idem pour les Pomeranians ( loulous de poméranie, mini spitz, spitz nains enfin bref, le fameux Boo à la mode ) ou encore chihuahuas…. cibles parfaites, hélas !

 » DONNE CHIOT SHIBA INU GRATUIT 3 MOIS TROP PARFAIT AVEC TOUS SES ACCESSOIRES CAR JE PEUX PLUS M’EN OCCUPER C’EST UN AMOUR ON CHERCHE LE MAÎTRE PARFAIT « 
( et avec ça, on vous offre une porsche Cayenne 2015 et un voyage tous frais payés à Tahiti. Mais bien sûr ! ) Voyons. Un peu de bon sens.
Mais personne n’est à l’abri de l’arnaque.

Motif typique de la vente ou la revente du chiot : « je suis parti en Afrique, j’ai été muté, il a trop chaud le pauvre ». ( attention je ne vise pas un peuple, j’explique juste le gros trafic qui se passe actuellement, il y a eu un reportage récemment à ce sujet )
Bon, ça, ça ne marchait plus trop ça, donc maintenant c’est plutôt « j’ai été muté à Londres » et la personne vous envoie des photos d’elle même ou du chiot, qui sont en fait volées sur…. mon site ou mon ancien shiba blog, entre autres ( !!! ) Vous comprenez à quel point j’ai doublement les nerfs.
ensuite, une fois que vous êtes bien accroc au chiot fictif, par échange de mails sublimes et sérieux ( copié collé de VRAIS particuliers ou VRAIS éleveurs ), au dernier moment l’arnaqueur vous dit « je peux vous le livrer ! vite vite je dois partir en avion ! le chiot est donc gratuit ou petit prix MAIS vous devez payer juste le transport en urgence, environ 300 – 400 euros généralement.
Vous attendez à l’aéroport, le coeur remplit de bonheur, de très courte durée car rien n’arrivera jamais : le bébé n’existait qu’en photo. Vous n’aurez donc que vos yeux pour pleurer !

chiots-shiba-inu
Donc :

CONSEIL NUMERO 1

Demander à visiter les chiots et voyez la réaction de la personne. Si la personne vous donne éventuellement rendez vous quelque part car elle ne veut pas recevoir à domicile, ça se comprend, donc ok.
Si vous êtes trop éloigné géographiquement, et que votre unique déplacement sera le jour J pour aller récupérer votre chiot, si vraiment vous ne sentez pas la personne, pourquoi ne lui proposeriez vous pas de faire un SKYPE ? Solution simple, efficace, magique, non ?
chiot-arnaque-leboncoin
CONSEIL NUMERO 2 :

Le numéro de puce doit commencer par 25 pour des chiots nés en FRANCE. C’est déjà un gros avantage.
Si les parents ont une puce qui commence par autre chose que 25 et sont sans aucun pédigrée, ils sont forcément issus du trafic de chiots ( origine animalerie ou autre ) ce qui présente un risque niveau santé.

Il y a 2 cas de figure en ce moment :

a/ Sur l’annonce il est écrit :
– « chiots non lof mais issus de parents lof »
sauf que les parents en question ont un numéro de puce qui commence par tout sauf 25, donc pas français, donc PAS ORIGINE LOF, et potentiellement de nul part, peut être même des petits croisés ( je n’ai rien contre les croisés mais il faut que les gens soient au courant du chiot qu’ils achètent et ne pas se retrouver avec un gros loulou de 20 kilos au lieu des 6-12 promis ) souvent issus de trafics de chiots de l’est, origine totalement inconnues et chiots qui seront en plus potentiellement gravement malades une fois adultes ( pas tous, mais très souvent ). rien à voir avec les chiots non lof vraiment issus de parents lof.
Que ce soit clair, je n’ai pas dit que les non lof étaient malades, je parle des chiens issus de ces trafics / renvente en animalerie qui le sont quasiment tous ( renseignez vous un peu, vous hallucinerez des maîtres en panique dépensant des sommes astronomiques chez le vétérinaire… )

b/ l’annonce qui ressemble à celle d’un particulier mais qui est en fait une industrie du chiot
L’annonce est parfaitement rédigée, mais voilà, gros problème : le numéro de puce commence par 90 ou tout autre chose que 25 ( enfin, annonce d’un chiot pas né en france, et donc issu des trafics de chiens maltraités / volés / en mauvaise santé les pauvres ) et ça fait tâche de l’afficher en gros. Donc ils cachent le numéro en sautant 36 lignes et en inscrivant le numéro de puce qui ne commence pas par 25 tout en bas, bien caché ! et les sites de petites annonces valident puisque c’est « conforme », c’est un scandale et ça me révolte !!
en gros si vous descendez tout en bas de l’annonce, vous verrez le numero de puce s’afficher et qui ne commence pas par 25….

chiot akita inu
chiot-akita-inu

Pour résumer :

Faites attention ! Oui j’ai moi même aidé à placer des chiots de mon loup à l’époque, ou de sa descendance, comme c’est le cas par exemple en ce moment avec Yumi la fille de mon loup. Il n’y a pas de rivalité avec les éleveurs, ce n’est tout simplement pas comparable. Donc, non, tous les particuliers ne sont pas des fous, loin de là, et heureusement que certains ont mis un ‘coup de pied à la fourmillière’ pour que les shibas en France et en Europe soient bien plus sociables et pas peureux comparé à il y a quelques années. Et cette révolution passe aussi par la prise de conscience des futurs acquéreurs de chiots.

Ce qui fait du tord à ces races, ce ne sont pas les particuliers, mais le manque de sociabilisation ( = abandon à la chaîne quand le chiot est vendu à seulement 2 mois déviant ) et aussi le manque de connaissance en lignées bien sûr.
Fort heureusement, il y a de très bons éleveurs aussi et une solution consiste à tout simplement aller voir un bon éleveur, donc un spécialiste. Mais pitié, arrêtons de taper systématiquement sur les particuliers. Ils ne font et feront jamais de tord aux éleveurs, ce n’est pas la même clientèle, et ce n’est pas comparable. Il y a des personnes bien comme d’autres moins scrupuleuses, quelque soit le milieu.

Voilà, c’était mon mini coup de gueule du jour. Surtout si vous recherchez un chiot en ce moment : ne vous faites pas avoir !